Le Garbo Roadfighter


Section : Rétro
Auteur :
Twist
Propriétaire : Twist
Date de publication : 09/08/2004

Présentation du ROADFIGHTER Graupner

En 1987 Graupner commercialise ce 4x4 fabriqué en Italie par Mantua/Garbo
Pour les connaisseurs ont reconnaît au premier coup d’œil la touche italienne. Ont retrouve ce même type
d’architecture sur d’autres modèles tels que le Black Panther, ou le Guépard

Parlons technique
transmission 4x4 à trois différentiels. La prépondérance est à 50x50, les couples conique sont en 10x32 à
 l’avant comme à l’arrière, les différentiels sont à pignons droits. La particularité des couples coniques est
 que la couronne est en plastique, et malgré sa assez solide. Il existait néanmoins l’option acier.

On peut remarquer l’axe de transmission tout alu, et un disque de freins aussi en alu.
D’origine ce modèle était très bien équipé, cardans av homo, monté 100% sur doubles roulements.

Coté châssis on retrouve une plaque alu de 3mm, les triangles inférieurs sont identiques a l’avant
comme à l’arrière, les supports de triangles qui sont aussi les porte cellules sont également identiques,
ceci facilitait l’entretien.
Ont peut remarquer que l’articulation se fait par une rotule acier, où le jeu est réglable à l’aide d’une vis
sur les triangles. Autre point positif, les triangles supérieurs sont équipés  de biellette à pas inversé pour
 le réglage du carrossage

Les points noirs : les amortisseurs sont de faible qualité, et de faible volume, leur petit diamètre faisait
chauffer l’ensemble de l’amortisseur, et les joints  finissaient par casser, d’ou fuite etc.. Les fixations
 inférieurs sur les triangles sont plutôt légères, pas adapté au TT, et les équerres supérieures pliaient facilement, les modèles préparés course avaient les doubles équerres, et des fixation inférieurs en acier.

 

Coté platine radio, celle-ci est extrêmement simple et rapide à démonter, un + pour l’entretien, elle sert aussi
de rigidificateur au châssis. Elle comporte deux emplacements pour le servo de direction, moi même j’en ai
utilisé 2  à la direction pendant longtemps, aujourd’hui vu la qualité des servos un seul suffirait.
Le petit moins, l’emplacement accus et récepteur un peut léger, pour ma part j’ai adapter un boîtier radio.

 

Coté moteur, la mode à l’époque était à l’OS max 21, j’en ai cassé 2 sur ce modèle, ça arrive !! saleté des filtres
 à air !! Sa position inversée (au moteur) obligeait à avoir un coude d’échappement spécial, celui-ci était donc
 au milieu de la voiture, un peut bizarre comme concept !!!

 

 En conclusion je trouve ce TT 1/8 très bien pensé techniquement, il ressemble à une vrai voiture, son entretien était très facile, le gros souci c’est qu’il avait la réputation d’être trop fragile, fusées, triangles et amortisseurs cassaient tout le temps, le plus drôle il fut champion du monde en 88, on se demande encore comment !!!

 
Ps, la plupart des photos sont mes 2 road un qui est neuf et l’autre qui à bien vécu, certains documents ont
 été trouvés sur le net ou sur d’autres sites consacrés à la voiture rc

Articles revues

Auto RCM


Auto RCM


Reportage championnat du monde remporté en 1988 par le Roadfighter de Maurizio Monési.
 

On compte sur vous pour nous aider a compléter cet article par des photos, documents ....

 

rcmag.com

Copyright © 2003 by WebMaster

Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues par l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site et de
son code source sans l'autorisation expresse de l'auteur